Les enfants de S ou le rêve de la capsule

par racheldeville

Qu’ont ils de particulier, les enfants de S?
Je sais qu’ils n’ont pas l’âge qu’on leur donne, le plus grand en paraît 7 mais n’a en vérité que 4 ans, quant au petit, il n’est même pas encore né, c’est l’enfant de la capsule (voir plus bas)…Ils ont l’air pourtant sacrément dégourdis (le petit parle et marche déjà !) Ces enfants personnifient un sacré décalage dans le temps qui n’est pas sans me rappeler mon adolescence…J’étais fière alors d’avoir des amis plus âgés que moi, je ne me sentais pas de mon âge, je laissais tôt en compagnie de ma sœur la maison maternelle, mais voila, on ne brûle pas les étapes comme ça…Bien des années plus tard, lorsque j’allais vivre à Barcelone dont le restaurant illustré ici s’inspire librement (la Plaza real) et à l’époque ou je fis ce rêve, je vivais une courte idylle avec un jeune homme de 10 ans mon cadet, il traînait toujours avec sa bande de potes, je me sentais rajeunir et avais l’impression de vivre enfin cette étape « non-vécue », mais il y avait toujours ce fameux décalage…Le restaurant s’appelle « El Foco », le projecteur, sans doute chargé de mettre en lumière cette anecdote sur l’étrange scène de ce Restaurant.

Publicités